Le retour de Jonathan

BELGIQUE › BRUXELLES - 2011

Frédéric Pauwels

Le 18 septembre sur l'hippodrome de Ghlin, la dernière réunion de galop de l'année clôturait la saison 2011. Celle-ci a été marquée par la victoire très attendue d'un jeune et excellent jockey, Jonathan Deletombe. Cette victoire a une connotation particulière pour lui quand on sait qu'une leucémie aiguë lymphoblastique l'a frappé dans son jeune parcours.  Après plusieurs mois d'absence et de lourds traitements, Jonathan s'est offert une belle revanche sur la maladie en remontant en selle pour remporter la victoire. Un vrai message d'espoir pour les autres malades: "Tomber malade, c'est aussi garder ses propres objectifs!"

+ lire la suite retour
Le 26 janvier 2010, après un rappel de son vaccin pour le tétanos et une prise de sang de « routine », Jonathan Deletombe apprend par son médecin qu'il y a une hausse importante de globules blancs dans le sang et celui-ci le dirige aussitôt vers un spécialiste du sang. Après une ponction de la moelle osseuse et une biopsie de l’os, le jeune jockey amateur apprend le verdict: on lui déclare une leucémie lymphoblastique aiguë. Il a 48 heures pour préparer ses affaires et commencer son traitement qui durera 5 mois en chambre stérile. Un collègue de travail de Jonathan lance, sur le réseau social Facebook, une page de soutien pour Jonathan. "Dans la maladie, comme dans tous mauvais moments, tu vois réellement qui sont tes vrais amis." Dès que je suis rentré à l'hôpital Erasme, j'avais affiché dans ma chambre beaucoup de mes photos de chevaux de courses, c'était une de mes plus grandes motivations pour sortir de l'hôpital le plus vite possible et retrouver une vie normale" Après plusieurs séances de chimiothérapie et une greffe de cellules souches provenant de sa sœur ainée au mois de juin, Jonathan gagne son combat contre la leucémie. "Après être sorti de l'hôpital, le plus dur était de récupérer ma force physique, monter les escaliers, me raser, m'habiller demandait un tel effort que la fatigue me clouait dans mon lit tous les après-midi. "Passé le cap de la grosse fatigue, j'ai recommencé petit-à-petit à faire de la marche à pied, un peu de vélo. Dans le courant du mois de novembre, mon entraîneur « Nino Minner » m'a appelé et m'a proposé de reprendre l'entrainement à cheval par un petit galop sur l’hippodrome de Ghlin. Avec beaucoup d’appréhensions, J'ai finalement accepté la proposition et ce avec le mince accord de mes médecins." "Remonter à cheval après un arrêt d’un an et demi et après avoir vaincu la maladie est déjà une première victoire pour moi!" "J'étais content de retrouver les mêmes sensations qu'avant mais ma force physique n'était pas encore à son maximum. Par la suite, j'ai renforcé mon entraînement par plusieurs séances au Fitness, de la course à pied, du vélo et de la musculation. Jonathan se protège de la poussière, de la paille et des poils des chevaux. Il subit encore un renforcement immunitaire tous les trois mois à l'hôpital. La maladie a contraint Jonathan à reporter sa rentrée à l'Erip ( Ecole Régionale et Intercommunale de Police). Le métier de policier reste toujours son choix pour l'avenir. Jonathan et son ami Roland reviennent de l'entrainement. " Roland a toujours été là pendant la maladie et il est encore là aujourd'hui pour m'aider à retrouver ma place dans la compétition! Il a contribué dans l’amélioration de ma condition physique par de longues promenades en vélo notamment" A l'hôpital, je regardais un reportage du Télévie sur un garçon de mon âge atteint d’un cancer lui aussi. Son grand défi était de faire une grande traversée en mer avec sa planche à voile. "Cela m'a permis de me rendre compte que je n'étais pas fou et que remonter à cheval était possible! Il faut toujours croire en ses rêves." Le 15 mai 2011, Jonathan entame son retour à la compétition. Dans une heure, il montera en course après plusieurs mois d'absence. Sous l'œil admiratif des autres jockeys, Jonathan retrouve la bonne ambiance des vestiaires. Jonathan dans ses séances d'étirements. Le stress monte petit-à-petit. Jonathan part s'isoler en dehors des vestiaires. "J'ai besoin d'être seul pour me concentrer et évacuer la pression!" Jonathan sort des vestiaires pour rejoindre son cheval qui est préparé dans un endroit isolé des tribunes et des spectateurs. Après plusieurs mois d'absence dans la compétition, Jonathan va retrouver les sensations de la course Dès les premières courses, Jonathan affiche une certaine régularité: deux seconde place et une quatrième place en hollande Julie, sa compagne, est présente pour ce retour à la compétition. " Quand j'étais malade, elle venait tous les jours m’apporter des petits plats, elle m’aidait à m'habiller et même à me laver dans les moments les plus durs du traitement. Notre relation est devenue plus forte. Elle a toujours été là alors que d'autres seraient déjà parties!" Le 18 septembre 2011, Jonathan gagne après six courses. " C'est une victoire publique! Gagner est un très beau message d'espoir pour toutes les personnes touchés par le cancer. Tomber malade, c'est aussi et avant tout garder ses objectifs et croire en soi!"
retour   prev ## / ## next