Je suis Charlie

BELGIQUE - BRUXELLES - JANVIER 2015

Frédéric Pauwels

Ce dimanche 11 janvier 2015 restera une journée historique dans le monde entier. Suite aux attentats qui ont semé la terreur à Paris. Plusieurs marches citoyennes contre la haine et pour la liberté d'expression ont eu lieu dans plusieurs pays.

Environ 4,5 millions de personnes ont manifesté en France contre le terrorisme, après les attentats meurtriers des derniers jours à Paris, un chiffre qui représente la plus grande mobilisation jamais recensée dans le pays. A Bruxelles, ce sont pas moins de 20.000 personnes qui ont marché contre la haine et pour la liberté d'expression. Depuis plusieurs jours, les gens descendent dans la rue pour rendre hommage aux victimes de l'attentat commis le mercredi 7 janvier au siège de l'hebdomadaire satirique "Charlie hebdo". Beaucoup d'entre eux déposent des crayons sur un autel sur lequel était inscrit "J'ai choisi mon arme". D'autres affichent la célèbre phrase: Je suis Charlie. Cette phrase est principalement utilisée sous forme d'image ou d'un hashtag sur les réseaux sociaux, mais également imprimée et brandie dans les manifestations de soutien en France et dans le monde ayant suivi l'attentat.

+ lire la suite retour
Bruxelles, Belgique: Près de 20.000 personnes réunies par le slogan « Ensemble contre la haine » ont participé à cette marche citoyenne dans le centre de Bruxelles. Cette marche était organisée suite aux attentats commis à la rédaction de Charlie Hebdo et des récents événements à Paris. Environ 150 personnes se sont rassemblées, vendredi de 16H30 à 18H00, place de l'Albertine à Bruxelles pour rendre hommage aux victimes de l'attentat commis mercredi au siège de l'hebdomadaire satirique "Charlie hebdo". Environ 150 personnes se sont rassemblées, vendredi de 16H30 à 18H00, place de l'Albertine à Bruxelles pour rendre hommage aux victimes de l'attentat commis mercredi au siège de l'hebdomadaire satirique "Charlie hebdo". Environ 150 personnes se sont rassemblées, vendredi de 16H30 à 18H00, place de l'Albertine à Bruxelles pour rendre hommage aux victimes de l'attentat commis mercredi au siège de l'hebdomadaire satirique "Charlie hebdo". Bruxelles, Belgique: Près de 20.000 personnes réunies par le slogan « Ensemble contre la haine » ont participé à cette marche citoyenne dans le centre de Bruxelles. Cette marche était organisée suite aux attentats commis à la rédaction de Charlie Hebdo et des récents événements à Paris. A 13h00, un rassemblement a lieu sur la Place de la Liberté à Bruxelles. Le choix de la place est clairement symbolique pour revendiquer ce droit à la liberté d'expression. Une minute de silence suivi par les acclamations des participants qui ont crié "Je suis Charlie". A 13h00, un rassemblement a lieu sur la Place de la Liberté à Bruxelles. Le choix de la place est clairement symbolique pour revendiquer ce droit à la liberté d'expression. Une minute de silence suivi par les acclamations des participants qui ont crié "Je suis Charlie". Beaucoup de manifestants de toutes générations confondues, brandissaient des crayons symbolisant la liberté d'expression mais aussi l'arme des dessinateurs face au fanatisme religieux. Une banderole "Ensemble contre la haine" et une autre proclamant en anglais «Freedom of speech» (liberté d’expression) ouvraient la marche. La tête du cortège réunissait des personnalités de la politique, des médias et du milieu associatif belge, ainsi que de nombreux membres et représentants de la communauté française de Belgique et deux commissaires européens, à la Santé et au Commerce. Le dessinateur belge vedette Philippe Geluck était aussi présent, ainsi que des représentants d’associations musulmanes et juives. «C’est un mouvement magnifique, il y avait le besoin de se regrouper (...) nous disons notre attachement à la liberté de pensée et d’expression, dans le respect des autres, c’est très important», a commenté Geluck pour l’AFP. Un long cortège, qui a commencé à quitter la gare du Nord à 14h30, s’étendait sur l’axe Nord-Midi, parsemé de vagues d’applaudissements. La police de Bruxelles-Capitale Ixelles a recensé quelque 20.000 participants au mouvement. Un long cortège, qui a commencé à quitter la gare du Nord à 14h30, s’étendait sur l’axe Nord-Midi, parsemé de vagues d’applaudissements. La police de Bruxelles-Capitale Ixelles a recensé quelque 20.000 participants au mouvement. Beaucoup de manifestants de toutes générations confondues, brandissaient des crayons symbolisant la liberté d'expression mais aussi l'arme des dessinateurs face au fanatisme religieux. Une famille de musulmans affichent le slogan de la Marche "Ensemble contre la haine". Dans un communiqué publié jeudi, l’Exécutif des musulmans de Belgique "condamne avec la plus grande fermeté" l’attentat perpétré mercredi à l’encontre du journal Charlie Hebdo. Bruxelles, Belgique: Près de 20.000 personnes réunies par le slogan « Ensemble contre la haine » ont participé à cette marche citoyenne dans le centre de Bruxelles. Cette marche était organisée suite aux attentats commis à la rédaction de Charlie Hebdo et des récents événements à Paris. La tête du cortège, derrière une banderole reprenant ce slogan et une autre proclamant en anglais «Freedom of speech», réunissait des personnalités de la politique comme Elio Di Rupo, ancien Premier ministre belge. Beaucoup de manifestants de toutes générations confondues, brandissaient des panonceaux «Je suis Charlie», d’autres des pancartes «Ensemble contre la haine» en français et néerlandais. Les enfants sont nombreux à participer à cette journée historique dans plusieurs pays du monde. Sur un immeuble surplombant le parcours, dans le centre-ville, un panneau lumineux proclamait «Je suis Charlie» en français, anglais et néerlandais. Beaucoup de manifestants de toutes générations confondues, brandissaient des panonceaux «Je suis Charlie», d’autres des pancartes «Ensemble contre la haine» en français et néerlandais. La Marseillaise s’est élevée des rangs des manifestants, dont le défilé a aussi été émaillé de salves d’applaudissements. Des manifestants portent des drapeaux français et belges et brandissent une pancarte «Je suis Charlie». Les enfants sont nombreux à participer à cette journée historique dans plusieurs pays du monde. Le dessinateur belge vedette Philippe Geluck était aussi présent, ainsi que des représentants d’associations musulmanes et juives. «C’est un mouvement magnifique, il y avait le besoin de se regrouper (...) nous disons notre attachement à la liberté de pensée et d’expression, dans le respect des autres, c’est très important», a commenté Geluck pour l’AFP. A l'arrivée à la Gare du Midi, le bilan de la marche a atteint les espérances des organisateurs: C’est un mouvement magnifique, il y avait le besoin de se regrouper (...) nous disons notre attachement à la liberté de pensée et d’expression, dans le respect des autres
retour   prev ## / ## next